Sarajevo 1992-1995, l'instant pour la mémoire

Exposition photographique de Milomir Kovacevic

Lycée Charles-François Lebrun – Coutances – du 27 janvier au 31 mars 2014

1er/30 avril – Bibliothèque centre ville de Caen

Exposition présentée à Coutances et proposée en partenariat avec les Sentiers de la Mémoire.

Renseignements : exposition présentée au CDI

C'est l'histoire d'un pays, d'une ville, de ses habitants, d'un homme. Ses habitants, en grande partie, ne sont plus les mêmes : certains tués, d'autres partis. L'homme est vivant, mais blessé, lui aussi, pour la vie. Il se souvient et ces photos sont comme les cicatrices indélébiles de ce souvenir. Aussi indélébiles que celle de la balle qui l'a frappé au menton, un jour comme les autres, parmi les 1395 jours qu'a duré le siège. (Texte complet de François Maspero)

Infos pratiques : www.sentiersdelamemoire.org

Site officiel :www.milomirkovacevic.com/

KISOBRAN

 

Kosovo, une région qui mue

Photographie de Laure Maugeais

Hôtel de Ville – Du 17 au 29 mars. Exposition préambule du 9ème « Printemps balkanique ».

 présentée en partenariat avec la bibliothèque de Trouville-sur-Mer - Trouville /Mer 

Déjà dans les années 80 la population scandait des revendications d'autonomie, mais le Kosovo est resté au rang d'une banlieue silencieuse du territoire yougoslave aux yeux des citoyens européens. Et puis, la guerre éclate. La Yougoslavie s'effondre, le Kosovo tient le premier rôle en cette fin de conflit armé, dernière pièce maîtresse de la balkanisation.

Indépendant depuis 2008, manifestement le sort du Kosovo n'est aujourd'hui pas établi. Fruit d'un travail de terrain en immersion, cette série a été réalisée en 2005 et 2009. Elle pose un regard sur ce qui se perdait, se perdrait, s'abandonnait, passait, tombait en ruine, était, a été, aux portes de l'Europe. Ce travail permet de rassembler ces instants, ces bouts, témoins d'une histoire qui se compose. Ici est rapporté ce qui a été vu et non ce qu'il aurait fallu voir.

Laure Maugeais est diplômée en anthropologie, ses projets personnels naissent d’un travail de terrain.

Elle privilégie la rencontre et le travail sur la durée pour témoigner de ses présents. Elle favorise ainsi une photographie d'auteur réalisée en argentique et orientée vers le genre documentaire. Après 5 ans passés dans les Balkans, elle vit aujourd'hui en France avec sa famille. Elle anime des ateliers photo avec ImageTemps.

Plus d'infos : www.lauremaugeais.com

Un livre sur son travail : www.thebookedition.com/kosovo-laure-maugeais-p-107552.html

ExpoMue-Kosovo

 

Krisis

L’Artothèque, Espaces d’art contemporain, Caen

Exposition de photographies de Didier Ben Loulou et Yann Dumoget

Du 11 avril au 31 mai 2014

Ouverture : du mardi au samedi, de 14h à 18h30

Vernissage le 12 avril à 18H30

L’exposition KRISIS réunit deux artistes qui chacun à leur façon, regardent « autrement » la ville d’Athènes. Loin de l’image convenue de cette ville si symbolique, Didier Ben Loulou et Yann Dumoget ont en commun d’avoir su installer leur travail dans un temps qui n’est pas celui du reportage, ni celui du tourisme, pour dire ce pays et la situation de crise à laquelle il est actuellement confronté. C’est avec un regard d’artiste, autant que d’être humain, qu’ils livrent leur expérience de ce territoire tourmenté.

Didier Ben Loulou montre le bord de mer pollué, les Athéniens vendant leurs biens dans la rue, la saleté de la chaussée, l’attente, les regards fermés. Yann Dumoget s’attache pour sa part à révéler les changements intervenus dans le paysage urbain depuis la crise économique. Ainsi donne-t-il à percevoir, à l’aide de très grands tirages photographiques, l’absence d’images publicitaires à Athènes.

Infos pratiques :

L’Artothèque, Espaces d’art contemporain, Caen

Le Palais Ducal / Impasse Duc Rollon

14000 Caen

Tel : 02 31 85 69 73 

www.artotheque-caen.net

benloulou.jpg

dumoget-arto2bis.jpg

 

Prémices de l’Est... Voyage de l’autre côté... à la rencontre de ces gens-là.

Exposition photographique de Florie Berger

Galerie Igda – du 3 au 17 avril

Vernissage le 5 avril à 12H. A cette occasion l'exposition sera présentée avec une performance instrumentale par Mahir Bostandzija et Polly Green.

Lycée Camille Claudel, Caen - lundi 14 avril au vendredi 30 mai

Amatrice et passionnée de photographie, Florie Berger partira plus d’un an en Europe de l’Est, et décidera de résider essentiellement dans les Balkans, qu’elle nommera « sa région de cœur ». Elle donnera comme fil conducteur à son voyage une série de clichés « de situation », essentiellement composée de portraits des gens qu’elle rencontrera, parfois même chez qui elle dormira ; et d’images de la vie de tous les jours (dans la rue, au marché, en famille, en soirée, etc). Afin de présenter cette série dans les meilleures conditions, Florie décide alors, au retour de son voyage, de faire appel à deux musiciens pour leur demander de participer « en musique » à l’histoire qu’elle voudra raconter : son histoire photographique. Elle choisit alors deux musiciens chacun venant d’univers différents, l’un guitariste, né en France, pratiquant les Musiques Actuelles, l’autre percussionniste/clarinettiste, originaire de Bosnie, ayant appris la Musique Traditionnelle des Balkans et les Musiques du Monde. L’exercice imposé par la photographe sera de mêler musiques actuelles et musiques traditionnelles afin de révéler la dualité modernité/tradition qu’elle aura ressenti lors de son périple, et qu’elle souhaite faire passer dans ses photographies.

Plus d'infos : cargocollective.com/florieberger

http://igda.e-monsite.com

 Premice-de-l-Est.JPG

 

Sarajevo Blues

Exposition photographique de Milomir Kovacevic

Salle des Abbesses – Conseil Régional de Basse-Normandie - Caen – du 9 au 30 avril

Vernissage exceptionnel le 8 avril à 18H30 en présence de Milomir Kovacevic et Asja Prohić.

On est toujours ému en découvrant les photos de Milomir Kovačević. Qu'il s'agisse des séries réalisées pendant le siège de Sarajevo (1992-1995) ou celles qui remontent à l’avant-guerre, ses images nous laissent toujours sans voix.Du temps de la paix, ce photographe hors norme a parcouru Sarajevo, sa ville natale, de long en large, et nous en a laissé un témoignage inestimable. Le témoignage d’une ville à part, en marche vers la modernité, mais aussi imprégnée d’une tradition bariolée, caractéristique de ces villes se trouvant au carrefour des civilisations.

Toujours en noir et blanc, doué d'un sens aigu du moment propice au déclenchement de la prise de la vue, Milomir nous fait revivre des instants d’une vive émotion grâce à ses portraits de gens ordinaires et heureux de se trouver en sa compagnie. Car, ce qui le rend unique, Milomir, c’est qu’il est avant tout, un photographe humaniste, celui qui ne cache rien et ne cherche pas à embellir la réalité. Pas de symbolique superflu ni d’effets spéciaux. Ce sont les visages rayonnants et confiants de ses modèles qui rendent aux photos de Milomir toute leur beauté.

Asja Prohić (Texte complet)

Infos pratiques : www.crbn.fr

 S1.jpg

 

Serbie

Exposition photographique d'Olivier Mériel

Hôtel-Dieu – Galerie - Valognes – du 8 avril au 10 mai

J’ai réalisé un travail photographique au mois de mai 2012 dans le nord de la Serbie... Rencontre avec des personnages, des lieux, des villes, le Danube et ses nombreuses possibilités. Aucun jugement, être en état d’éveil pour accueillir la poésie de l’étrange qui caractérise cette contrée. Vingt-cinq photographies à la chambre 4 X 5 inches seront présentées lors de cette exposition.

Olivier Mériel pratique depuis 30 ans la photographie noir et blanc à l'aide de chambres photographiques grand format. Son travail repose depuis toujours sur le dialogue entre l'ombre et la lumière.

Site officiel : www.olivier-meriel.com

 expo olivier mériel

 

Deliberate structures

Illustrations de Dunja Jankovic

Gâteau Blaster – Caen – du 3 au 18 avril

Renseignements : Vernissage le 3 avril à partir de 18h30 avec dégustations & avec un accompagement musical de la Fanfara Electronica (Rennes)

Aujourd’hui, la bande dessinée est l’une des formes d’art les plus vitales, offrant une abondance de possibilités d’expression. Il est important de redire à quel point la BD est un art qui peut être abstrait et expérimental, un art qui peut interagiravec d’autres formes artistiques en dehors des composants habituels de la BD : le dessin et le texte. Mon centre d’intérêt est la narration au travers de l’abstraction des formes débarrassées de leurs artifices, laissant ainsi au lecteur une possibilité infinie d’interprétation. Qu’est-ce que la narration ? Quelle est l’histoire qui a besoin d’être racontée ? Quelle histoire raconte une forme, ou la juxtaposition de formes, leur interaction et le rythme de leur interaction ? Y-a-t-il une narration spirituelle et/ou émotionnelle ? Est-ce qu’un mouvement peut être drôle ? Une forme peut-elle nous déprimer ? Quel genre de souvenir une forme peut-elle exprimer ? Quelles portes de la perception sont ouvertes par ces différentes actions ? Comment une BD se comporte-t-elle si elle est transposée d’un livre à une forme 3D ?

Chaque format détermine un changement, dans le contexte ou la forme de média que nous utilisons. Je m’intéresse à ces moments de traduction d’un format à un autre, des moments instables, comme une chimie qui menace d’exploser.

Cette exposition présente des extraits de mon travail, des portions de mes explorations et expérimentations au travers desquelles j’essaie de trouver des réponses aux questions sus citées.

Infos pratiques : gateaublaster.org

Site officiel : www.tripica.org

 

Clichés de Bosnie

De François Ravard et Aurélien Ducoudray

Exposition de planches originales, photos et textes de l’ouvrage Clichés de Bosnie, Futuropolis, 2013

Médiathèque André Malraux – Lisieux – du 1er au 30 avril

Rencontre/dédicace le samedi 5 avril - 15h

Renseignements : 02 31 48 41 00

En 2004, Aurélien Ducoudray, photographe de presse dans un petit quotidien de province, décide d’accompagner un convoi humanitaire se rendant en Bosnie, en dépit du désintérêt manifeste de son rédacteur en chef. Ce livre, qui démarre sur le ton de la comédie, tant les protagonistes semblent être des « branquignols », raconte ce voyage, fait le portrait des volontaires du convoi et la découverte d’un pays encore blessé par la guerre fratricide qu’il a connue auparavant. L’ouvrage nous fera passer du rire aux larmes, car à la cocasserie de nombreuses situations s’oppose la dure réalité de ce pays dont la guerre a marqué la fin du XXe siècle. En complément du roman graphique, Aurélien Ducoudray propose les photos réalisées à l'époque et restées inédites, ainsi que quelques croquis dessinés sur place par François Ravard en 2011.

« Cette traversée de la Bosnie révèle les violences commises pendant les années de guerre. Des violences qu'Amnesty International n'a cessé de dénoncer et pour lesquelles elle exige désormais justice et réparations. Parce que la dignité des victimes l'exige et que l'impunité des auteurs de crimes de guerre est inacceptable ».

Clichés de Bosnie est publié en partenariat avec Amnesty International.

PRIX RTL DE LA BD DU MOISPRIX NOUVELLE RÉPUBLIQUE, FESTIVAL BD BOUM 2013, PRIX RÉGION CENTRE, FESTIVAL BD BOUM 2013.

 Infos pratiques :  lisieux.c3rb.net 

G_12931_01.JPGClichés de BosniePlancheA_191801.jpg

 

Sarajevo, 2009-2012

Photographies de Guillaume Lavit d'Hautefort

Cinéma LUX – Caen – 1er avril au 2 mai

Exposition présentée en complément du film documentaire « Si tu t'imagines SARAJEVO... » dont la projection aura lieu le 11 avril. Quinze ans après la fin du siège, Sarajevo, au cœur de l'Europe, poursuit son long développement chaotique entre deux époques, deux générations, mais les stigmates de la guerre persistent.

Site officiel : www.cinemalux.org

www.guillaumelavitdhautefort.fr

GLHEXPOLUX.jpg 

 

East of the Adriatic

de Scott H.Bourne

Lycée Jeanne d'Arc – Caen – 25 mars/25 avril

L’exposition présentée ici est issue du premier ouvrage des éditions 19/80, publié en mai 2010. « East of the Adriatic » raconte le road trip dans les Balkans de Scott Bourne, skateboarder reconnu et écrivain, accompagné de 4 photographes : Bertrand Trichet, Sergej Vutuc, Lars Greiwe et Jaka Babnik. Le voyage au bout de la nuit, rythmé comme un vieux chant de marin, d’un auteur toujours à l’affût de la découverte et de l’insolite, à mi-chemin entre carnet de voyage et livre de photographie.

L’exposition est composée de 10 images encadrées du photographe serbe Sergej Vutuc (www.sergejvutuc.com) et de 8 images encadrées du photographe français Bertrand Trichet. Elle peut être aussi accompagnée de l’ouvrage.

Site officiel : www.1980editions.com

Rockets_Serbiaclgreiwe.jpg 

Retour à l'accueil