J-1 du 8ème "Printemps balkanique".

Officiellement, c'est le 23 mars mais demain à 19h, à la bibliothèque d'Hérouville Saint-Clair, nous ouvrirons la porte du 8ème "Printemps balkanique" qui sera aux couleurs tsiganes ! Opa, opaaaaa ! 

Alexandre Romanès & Nouka Maximoff - 22 mars - Bibliothèque d'Hérouville Saint-Clair - A partir de 19h.

Un échange entre le fondateur du magnifique cirque Romanès, poète publié aux éditions Gallimard, et Nouka Maximoff, conteuse et fille du grand Matéo Maximoff.

Cet échange est proposé dans le cadre du festival des écritures, organisé par la bibliothèque d'Hérouville Saint-Clair, ayant pour thèmes la mosaïque d’identités, le vivre ensemble et la construction de soi au travers des cultures que nous croisons.

A12915.jpg

 

Et le 23 mars sera proposé pour les enfants et les parents :

 

Spectacle de Nouka Maximoff - 23 mars  - Bibliothèque - Hérouville Saint-Clair  - 15h30

"Chez nous les roms..."

C'est ainsi que commencent les histoires racontées par Nouka Maximoff.

Nouka se souvient des histoires parfois tristes, parfois drôles, parfois effrayantes que se racontaient autrefois ses ancêtres Tsiganes au cours des veillées.

D'où viennent les Roms ? Quelles contrées mystérieuses ont-ils traversées avec roulottes et chevaux ? Quelles sont leurs joies, leurs peines, leurs fêtes ?

De quoi ont-ils peur : du Diable ? de Dieu ? ou… des hommes ?

Nouka est héritière du patrimoine artistique et culturel laissé par son père, l’écrivain rom Matéo Maximoff. De son histoire familiale, de cette enfance vécue entre nomadisme et sédentarité, elle a extrait une mémoire faite de paroles, d’imaginaire et de souvenirs divers. 

 NOUKA Maximoff

Et ensuite nous pourons nous retrouver autour d'un grand rendez-vous musical tout en partageant une bonne soupe balkanique !

 

Les Urs Karpatz - Samedi 23 mars - 20 h 30 - Théâtre d'Hérouville - 12 et 15 € - Réservation: 02 31 46 27 29 

En coproduction avec le festival Focus Jazz «1 mois de jazz en Basse-Normandie» et la Saison musicale d'Hérouville.

 

1ère partie: Bohème Express

Guylaine Cosseron, Chant

Emmanuel Heraud, Saxophone

Satu Niiranen, Accordéon

Gary Grandin, Guitare

Hugues Letort, Contrebasse

Emmanuel Ricard, percussions

 

Urs Karpatz

Goashe, Violon

Kotsosane, Violon

Kinozo, Cymbalum

Kangu, Contrebasse

Latcho, Saxophone, Clarinette, Flute

Tikno, Accordéon

Lelik, Percussions

Kako Dimitri, Chant

 

C’est le pluralisme qui caractérise le mieux cet  ensemble polyphonique et polyrythmique, un pluralisme vocal et musical, nourri du métissage des influences géographiques de chaque individualité du groupe. Les voix tsiganes d’Urs Karpatz interprètent en romanes, la langue des tsiganes un répertoire écho de leur culture d’origine, chants lents (laki ghili) au parler vrai, tout en émotion, et également avec leurs chants festifs (maki ghili) et chants à danser. Ce style d’interprétation se retrouve couramment chez les gitans du Rajastan et d’Andalousie. Leur répertoire atypique orienté sur les voix est à la fois fidèle au grand creuset traditionnel tsigane qui s’étend de l’Europe Centrale au Nord de l’Inde via les Balkans, mais concilie également des compositions ou des adaptations plus personnelles affirmant l’identité du groupe. L’autre originalité réside dans la poésie : des textes touchants de poètes Roms méconnus ou composés et interprétés par Dimitri, dont il ponctue les chants et musiques avec émotion.

Pastel de cultures croisées entre traditions nomades, jazz et musiques ethniques, le sextet Bohème Express navigue en électrons libres sur des esthétiques aussi contrastées qu’inattendues.

Plus d'infos : http://www.urskarpatz.com

www.myspace.com/bohemeexpress

 

URS KARPATZaffiche-boheme300.jpg

Retour à l'accueil