Elina Duni - 13 avril - 20H30 - Petit auditorium - Caen - Tarif :  12 et 6 € - Réservation : 02 33 54 24 79

Chanter le jazz dans la langue de Kadaré ou plonger la musique albanaise dans les eaux lustrales du jazz ? C’est parce qu’elle a choisi de courir ces deux lièvres à la fois, n’en déplaise à la soi-disant sagesse populaire du proverbe, que la jeune Elina Duni remporte tous les suffrages. Sa connaissance des recoins du jazz vocal entre en communion, mais une communion sensuellement vibrante, avec un amour non négociable des traditions musicales séculaires de son Albanie natale. Le résultat est à couper le souffle. Et puis il y a l’étonnante osmose avec un trio d’helvètes allumés (Colin Vallon au piano, Patrice Moret à la contrebasse et Norbert Pfammatter à la batterie). Trois empêcheurs de vocaliser en rond avec lesquels elle ose toutes les transgressions. En leur stimulante compagnie, Elina Duni se pose tout naturellement en voix-instrument libre de ses envolées et échappe ainsi au gazouillis glamour formaté à la mode d’aujourd’hui. Elina Duni, chant Colin Vallon, piano Patrice Moret, contrebasse Norbert Pfammatter, batterie.

Avec “Matanë Malit” - Au-delà de la montagne - (ECM - Octobre 2012) Elina Duni signe un vibrant hommage à son pays natal : l’Albanie.

Plus d'infos : www.elinaduni.com

"Un disque qui semble tutoyer les anges" Didier Varrod, France Inter.

ElinaDuni BlertaKambo a

 



Retour à l'accueil