Le « Printemps balkanique » renforce ses actions de coopération entre les Balkans et la France, voire l'Europe, en privilégiant les échanges entre professionnels et en sollicitant la participation active du public : élus, acteurs culturels, éducatifs, hôpitaux, centres pénitentiaires, tout en mobilisant les médias régionaux et nationaux. Cette manifestation culturelle est un outil formidable pour convaincre le public, les élus et médias de l'importance de l'entrée de ces pays dans l'UE grâce à un grand travail de mobilité des artistes pour se produire et aller à la rencontre des citoyens. Un dialogue sera également développé entre les différents artistes des Balkans afin de promouvoir la circulation des œuvres, langues et effacer au fur et à mesure les murs invisibles.
Les disciplines artistiques programmées traditionnellement : musique, théâtre, littérature, arts plastiques, conte, cinéma, forment toujours l’axe central du festival afin de toucher le plus large public. Autour de ce noyau, de nouvelles disciplines seront explorées apparaîtront comme la danse contemporaine, le mélange des arts de la scène avec l'art culinaire, mais également davantage de conférences (compléments de programmation...) autour de nombreux thèmes, une découverte plus générale de la gastronomie ainsi que de l’artisanat seront proposés.
Nous proposerons des innovations dans la programmation permettant d'allier l'art contemporain avec subtilité et convivialité les questions d'environnements et la musique avec l'écritures et l'art de la table. Une façon d'aborder les publiques avec de nouvelles façons de lier l'art au questions fondamentales de nos sociétés.
Tout ce travail est tissé par de nombreuses structures comptant dans leurs effectifs de nombreux bénévoles et professionnels, présents à l'année et ponctuellement.

Retour à l'accueil