Bonjour, dans quelques jours nous aurons terminé le 9ème "Printemps balkanique". Avant de ranger la cuisine, il nous semble important de vous présenter la carte des desserts... bon appétit !

 

Les passeurs d'Istanbul, Editions Noir sur Blanc, 2013

Rencontre avec Irene van der Linde et Nicole Segers

12 avril : Bibliothèque de Caen (15H) et à 20H30 à la bibliothèque de Saint Aubin/Mer

« La Turquie ressemble à un navire cinglant en direction de l’Ouest, tandis que ses passagers se précipitent vers le pont arrière, orienté à l’Est. »

 La place Taksim est à nouveau bouclée, noyée de gaz lacrymogènes. En Turquie, nos équations politiques s’enrayent facilement : il faut du temps pour saisir la complexe réalité de ce pays souhaitant rejoindre l’Union européenne.

Une année durant, l’écrivain Irene van der Linde et la photographe Nicole Segers naviguent sur les ferries d’Istanbul, d’une rive à l’autre du Bosphore, entre Orient et Occident. Au fil des rencontres, qui s’approfondissent mois après mois, la Turquie d’aujourd’hui se dessine : riche, violente, attachante. Voici Kübra, jeune fille ambitieuse portant foulard, voici Özgür, responsable d’un mouvement écologiste, voici Ece, artiste lyrique, gloire de l’ancien régime, qui se refuse à poser le pied sur la rive asiatique, voici Zeynep, jeune employée de banque homosexuelle, voici Melda, une enseignante pieuse qui révère Atatürk…

Après "Gens des confins", salué comme « un projet fantastique » par Rem Koolhaas, Segers et van der Linde nous offrent un livre capital pour découvrir la Turquie, ce pays qui est comme une agrafe entre l’Europe et le Moyen-Orient.

Plus d'infos : www.leseditionsnoirsurblanc.fr

 Kadiköy, étalage de foulards sur le marché du mardi mati

 

Rencontre avec Lola Lafon pour La petite communiste qui ne souriait jamais, Actes Sud, 2014

 Rencontres animées par Catherine Pont Humbert

12 avril – Librairie Eureka Street – A partir de 17H et rencontre musicale à 18H30 – Caen 

13 avril – Librairie Le Détour – 16H - Granville

"C’est un dialogue fantasmé entre Nadia Comaneci, la jeune gymnaste roumaine de quatorze ans devenue, dès son apparition aux J. O. de 1976, une idole pop sportive à l’Ouest et « plus jeune héroïne communiste » à l’Est, et la narratrice, « Candide occidentale » fascinée, qui entreprend d’écrire son histoire, doutant, à raison, des versions officielles. L’histoire d’une jeune fille face à ses juges, qu’ils soient sportifs, politiques, médiatiques, désirée et manipulée également par les États, qu’ils soient communistes ou libéraux. L’histoire, aussi, de ce monde disparu et si souvent caricaturé : l’Europe de l’Est où j’ai grandi, coupée du monde, aujourd’hui enfouie dans une Histoire close par la chute d’un Mur.

Comment raconter cette « petite communiste » à qui toutes les petites filles de l’Ouest ont rêvé de ressembler et qui reste une des dernières images médiatiques non sexualisée de jeune fille sacralisée par un Occident en manque d’ange laïque ?

La Petite Communiste qui ne souriait jamais est l’histoire de différentes fabrications et réécritures : réécriture, par Ceausescu, du communisme dans la Roumanie des années 1980, fabrication du corps des gymnastes à l’Est comme à l’Ouest, réécriture occidentale de ce que fut la vie à l’Est, réécriture et fabrication du récit par l’héroïne-sujet, qui contredit souvent la narratrice et, enfin, réécriture du corps féminin par ceux qui ne se lassent jamais de le commenter et de le noter…

C’est cette phrase-là, à la une d’un quotidien français, commentant Nadia Comaneci aux J. O. de Moscou, qui m’a décidée à écrire ce roman : « La petite fille s’est muée en femme, verdict : la magie est tombée. » Ce roman est, peut-être, un hommage à celle-là, qui, d’un coup de pied à la lune, a ravagé le chemin rétréci qu’on réserve aux petites filles, ces petites filles de l’été 1976 qui, grâce à elle, ont rêvé de s’élancer dans le vide, les abdos serrés et la peau nue." Lola Lafon

Lafon-Lola c Lynn SK

 

 Le cheval de Troie

Spectacle de conte par Muriel Bloch, Fred Costa et Marie Vitez

Samedi 12 avril - Salle Gutenberg – Quartier de la Guérinière – 15H - Caen

Samedi 12 avril - Maison de la musique du Pays de Falaise - 20H30 - Falaise 

Réservations conseillées. Pour la date à la salle Gutenberg faudra réserver par tel au 06 75 13 63 76 (laissez un message avec noms et nombre de places)

Ce spectacle est labellisé et soutenu par L’ÉLAN DES JEUX, projet territorial associé aux Jeux Équestres Mondiaux FEI AlltechTM 2014 en Normandie. & réalisé en partenariat avec les quartiers animés de la ville de Caen.

Une nouvelle narration à trois pour faire s’animer ce cheval de Troie, un récit porté depuis l'enfance par la conteuse Muriel Bloch, en compagnie du musicien Fred Costa déjà présent à la création qui accompagne le livre/CD paru chez Naïve en 2004.

Avec la complicité de la marionnettiste et comédienne Marie Vitez.

Conteuse ouverte sur le monde, Muriel Bloch aime raconter à la carte, seule ou en musique, en France ou à l’étranger, des contes extravagants, des contes de fées baroques et irracontables, des mythes du monde entier, des nouvelles policières ou fantastiques, des Contes d’Afrique, du Japon, du Caucase, du Grand Nord, de la Méditerranée…

 Elle puise l’inspiration pour ses spectacles dans des contes populaires qu’elle recycle à sa manière, des récits empruntés à la littérature ou qu’elle invente.

Elle anime régulièrement des ateliers autour du répertoire pour la Maison du Conte à Chevilly Larue, la Joie par les livres et à la demande. 

Larry Gus

Eglise Saint-Nicolas – Caen – mardi 15 avril – 21H

Renseignements et tarifs : Donnez ce que vous voulez !

A cette occasion le Panier grec proposera à des prix modestes des mezzés grecs.

« Sur l’album de Larry Gus, on a parfois l’impression d’entendre un Scott Walker rond comme une queue de pelle tenter de monter sur scène avec un LCD Soundsystem pareillement aviné. C’est dire comme c’est bien. Le vin est résiné : Larry Gus vient de Grèce, où il a conçu ce Years Not Living sous haute obsession pour Anima latina, l’album culte sorti par Lucio Battisti dans les turbulentes seventies. » Les Inrocks,JD Beauvallet

Venez découvrir un des artistes qui étaient en clôture des dernières Trans Musicales de Rennes.

Site officiel : www.larrygus.com

Album : Larry Gus- Years Not Living (Cooperative, DFA - Pias)

Larry-Gus-Barcelona

Retour à l'accueil