Balkans 1991-1999 - photographies d'Emmanuel Ortiz - Bibliothèque centrale de Caen - 9/30 avril 2013.
"Un voyage à travers les guerres qui ont fait éclater l'ex-Yougoslavie et diviser les communautés. Emmanuel Ortiz démarre en Croatie sur les lignes de front de Slavonie orientale et la cité assiégée de Dubrovnik. Quand la guerre éclate en Bosnie, Ortiz couvre Mostar, Bihac et la capitale Sarajevo, partage la vie des civils et des combattants, leurs espoirs et leurs défaites. Il termine par couvrir le chaos au Kosovo et la déportation par les forces serbes de centaines de milliers de Kosovars albanais dans les pays voisins durant la campagne de bombardements de l'OTAN."
ORTIZ - Bosnia-09
- Lodewijk Allaert - 9 avril - Librairie Hémisphères - Caen - 19h30.
Auteur du livre Rivages de l’Est : en kayak sur le Danube publié aux éditions Transboréal (2012), une rencontre animée par Catherine Pont-Humbert
À seulement deux heures d’avion de Paris existent des contrées dont nous ne savons rien, ou si peu. Qu’évoquent en nous la Puszta, la Transylvanie, les Carpates ou encore les Balkans ? Notre géographie de l’Europe de l’Est s’égare quand elle ne s’arrête pas aux frontières qu’ont scellées certains reliefs d’une culture ou d’une société. Aux portes de notre vieux monde l’inattendu reste pourtant entier et l’expérience de l’exotisme encore vierge : il y a tout à découvrir d’une destination qui ne trouve pas sa place sur nos cartes postales. C’est dans ces régions insolites, au cœur de paysages composites et captivants que coule le Danube, fleuve mythique dont le roulement perpétuel des eaux et la puissance de fascination ont traversé les siècles comme les civilisations. Il parcourt l’Europe, embrassant d’ouest en est sur plus de 3 000 kilomètres dix pays aussi contrastés que l’Allemagne et la Serbie. De par sa beauté et sa diversité, il célèbre la richesse du patrimoine historique et écologique mondial, depuis les rives majestueuses de Budapest et les forteresses comme Kalemegdan, Petrovaradin et Golubac qui bordent le fleuve jusqu’aux Lipovènes, vieux-croyants orthodoxes, qui ont trouvé dans le delta la quiétude indispensable à la pérennité de leur foi. C’est peut-être vers lui qu’il faut se tourner pour mieux comprendre les périphéries oubliées de notre continent, car c’est autour de lui, au rythme de l’eau et du temps, que se sont ancrés les peuples fondateurs qui ont écrit notre histoire.
Vélibor Colic - 12 avril - Librairie Eureka Street - Caen - 18h00 et non 19h30 (info annoncée dans le programme papier)
Vélibor revient pour nous présenter son très beau livre Omnibus Sarajevo publié en 2012 aux éditions Gallimard. Omnibus Sarajevo propose un portrait de la ville de Sarajevo à travers différents personnages historiques ou lieux emblématiques, qui ont tous un rapport avec la tragédie inaugurale du vingtième siècle : l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand le 28 juin 1914. 
Infos pratiques :
Librairie Eureka Street
"la librairie qui bouge"
19, place de la République
14 000 Caen
02 31 50 13 37
Toute l'actualité de votre librairie sur : http://eurekastreet.fr
"Krekhaus" - collectif - Galerie Oh ! - Caen - 12/30 avril
Vernissage le 12 avril à 19h.
Le duo formé par Ugruv Smek et Bernharda Xilko (les noms d’artistes de Goran Zmaic et Bruno Tolić) opère sous le nom de Krekhaus. L’un vit à Zagreb en Croatie et le second à Pančevo en Serbie, mais ils alimentent le même blog en dialoguant par dessins interposés.
Bernharda Xilko, par ailleurs, fait aussi partie du collectif Turbo Comix et de l’organisation du festival Novo Doba. Son activité principale est le film d’animation, mais depuis quelques années il expérimente la bande dessinée, dans des ouvrages collectifs comme Symposion3D Crack revolution publié par le Dernier CriKomikazeStripburger et les catalogues du festival  Novo Doba. Son style graphique est inspiré de la bande dessinée underground, du film d’animation pour enfant et du graphisme japonais. Il est aussi souvent sollicité pour des affiches d’évènements graphiques et musicaux.
Ugruv Smek est un graphiste et un illustrateur zagrebois. Son style est inspiré de la bande dessinée underground américaine, de l'art brut et du film d'animation expérimental qui a une place privilégiée à Zagreb à travers le festival annuel Animafest. Ensemble, ils travaillent actuellement à un film d'animation inspiré d'une chanson du groupe de noise serbe Klopka za Pionira, prévu pour l'été prochain.
Plus d'infos : http://www.krekhaus.com

Bessa Myftiu et Ndriçim Ademaj - 13 et 14 avril - Bibliothèque centrale de Caen et bibliothèque de Saint-Aubin - Respectivement 15h et 18h.
Bessa Myftiu est invitée pour nous présenter son livre Amour au temps du communismepublié aux éditions Fayard et viendra nous présenter le jeune poète Ndriçim Ademaj qui est déjà pressenti comme le nouveau Kadaré ! 
Ndricim-Ademaj--1-.jpg
et pour finir la semaine en beauté :
Elina Duni - 13 avril - 20H30 - Petit auditorium - Caen - Tarif :  12 et 6 € - Réservation : 02 33 54 24 79
Chanter le jazz dans la langue de Kadaré ou plonger la musique albanaise dans les eaux lustrales du jazz ? C’est parce qu’elle a choisi de courir ces deux lièvres à la fois, n’en déplaise à la soi-disant sagesse populaire du proverbe, que la jeune Elina Duni remporte tous les suffrages. Sa connaissance des recoins du jazz vocal entre en communion, mais une communion sensuellement vibrante, avec un amour non négociable des traditions musicales séculaires de son Albanie natale. Le résultat est à couper le souffle. Et puis il y a l’étonnante osmose avec un trio d’helvètes allumés (Colin Vallon au piano, Patrice Moret à la contrebasse et Norbert Pfammatter à la batterie). Trois empêcheurs de vocaliser en rond avec lesquels elle ose toutes les transgressions. En leur stimulante compagnie, Elina Duni se pose tout naturellement en voix-instrument libre de ses envolées et échappe ainsi au gazouillis glamour formaté à la mode d’aujourd’hui. Elina Duni, chant Colin Vallon, piano Patrice Moret, contrebasse Norbert Pfammatter, batterie.
Avec “Matanë Malit” - Au-delà de la montagne - (ECM - Octobre 2012) Elina Duni signe un vibrant hommage à son pays natal : l’Albanie.
Plus d'infos : www.elinaduni.com
"Un disque qui semble tutoyer les anges" Didier Varrod, France Inter.
ElinaDuni BlertaKambo a
Retour à l'accueil