Le 15 avril nous proposons un final en 2 temps. A 19h nous proposerons le vernissage de l'exposition événement "Sarajevo : Ce que leurs yeux ont vu", photographies d'Alizé Le Maoult au Scriptorium de la Mairie de Caen (du 15 avril au 3 mai et visible durant les heures d'ouvertures de la Mairie).

« Ce que leurs yeux ont vu… » Sarajevo m’a tant donné, c’est un juste retour… Tout a commencé en 1995 à la fin guerre, où le cinéma m’emmène à Sarajevo sur le film d’Ademir Kénovic « Le Cercle parfait ». Je prends la mesure de la guerre, de ses conséquences et je croise ceux qui témoignent des drames des habitants de cette ville multiculturelle. Le tournage du film est une expérience humaine qui marquera mon esprit et mes sens pour la vie. Je reviens régulièrement à Sarajevo. Mais le 6 avril 2012, c’est pour commémorer le début de la guerre. Etrange anniversaire. Ils sont tous là, tous les reporters réunis au Holiday Inn vingt ans après. J’immortalise ces retrouvailles uniques, en faisant quelques portraits de photographes qui ont parcouru toutes les guerres. L’émotion est immense. Trois ans de siège, les liens sont forts… Quarante-six portraits réalisés entre septembre 2013 et juin 2014, dans 9 pays, 17 villes, de Barcelone à Zagreb, en passant par Sarajevo, New York et Oslo... Quelque soit le jour ou l’heure du rendez- vous, le soleil, la pluie, le vent ou la neige, un seul dispositif, mon appareil photo et un mur trouvé au hasard. Le mur, métaphore des villes que l’on construit au fil du temps et à l’heure de la paix, et que l’on détruit au fil des guerres. Les murs protègent. Les murs abritent. Sur le terrain les photographes sont souvent « au pied du mur » ou « dos au mur ». Ici c’est devant mon objectif. Un portrait frontal sans artifice, les yeux dans les yeux. Je dédie cette exposition à Anja Niedringhaus, qui a commencé sa carrière à Sarajevo, nous avions rendez-vous à Genève, mais elle a été tuée en Afghanistan le 4 avril 2014. » Alizé Le Maoult

Ensuite, après une transition culinaire grecque, nous vous proposons toujours à la mairie de Caen de venir assister à la dernière rencontre événement en la présence exceptionnelle d'Alain Rey pour la rencontre ... Vous avez dit « Printemps balkanique » ? A 20H30.

En 2006, un beau matin, d'hiver, Alain Rey fait une nouvelle et croustillante chronique sur France-Inter : les « Rencontres autour de la culture des Balkans » devenaient alors le « Printemps balkanique ». Alain Rey aurait-il de quoi nous faire vibrer les oreilles et le coeur en nous offrant une interprétation précieuse de ce nom évocateur ? L’idée aussi insolite que pertinente a, pour cette 10ème édition, pris forme, avec la passionnante contribution du photographe Guillaume Lavit d'Hautefort !

Dernier clap de fin du 10ème Printemps balkanique - le 15 avril
Dernier clap de fin du 10ème Printemps balkanique - le 15 avril
Retour à l'accueil